Comment interpréter les pleurs de bébé ?

Comment interpréter les pleurs de bébé ?

Comment interpréter les pleurs de bébé ?

Être maman, surtout lorsqu’on en est au premier geste, peut paraître très éprouvant. Entre toutes les tâches à accomplir et le bébé qui n’arrête pas de pleurer, il est facile de s’affoler. Cependant, chaque pleur d’un nourrisson est dû à un fait et il convient de savoir les interpréter afin d’y apporter les solutions adéquates.

La faim

Les pleurs d’un bébé quand il a faim se font sentir de façon graduelle. Au départ, ils sont assez discrets ; ensuite, ils deviennent un peu plus insistants. Et si rien n’est fait, ils deviennent très rythmés. Parfois quand il a très faim et que la tétée ne lui permet pas d’aspirer le lait maternel comme il le souhaite, il pleurera. Ceci juste pour vous signaler qu’il préfère le biberon.

La douleur

Quand votre nouveau-né a mal, le seul moyen pour lui de l’exprimer sera de pleurer. Et ces pleurs ressemblent à des cris, courts et aigus. De toute façon, en entendant ce type de pleurs, même les moins aguerris comprendront automatiquement que quelque chose ne va pas.

La fatigue

Très souvent, le nourrisson pleure aussi juste parce qu’il a besoin de dormir et souhaite que vous le bordiez. Ou alors, il est ennuyé et demande votre attention. Les pleurs qu’il émet alors sont discrets au départ, puis intenses et discontinus si vous n’accourez pas vite.

 

Le rassasiement

Vous l’aurez compris, le seul canal de communication pour le bébé, ce sont ses pleurs. Aussi, même pour vous dire qu’il est rassasié, si vous continuez de le nourrir, il pleurera. Les mères insistent souvent pour bien donner la tétée ou le biberon afin de ne pas être dérangées pendant un bon moment. Cependant, continuer à manger donne parfois des maux de ventre au bébé, alors il pleurera pour vous faire arrêter.

Les malaises

Si les irritations dues à la chaleur ou au froid sont à peine supportables pour les grands, sachez que les bébés y sont encore plus sensibles. La couche pleine d’urine ou d’excréments ou trop serrée, les coups de chaleur… bébé vous fera comprendre son sentiment d’inconfort par ses pleurs. Et ceux-ci se manifestent de façon très bruyante.

Les réveils

Quand un nourrisson se met à pleurer alors qu’il dormait, c’est qu’il a dû avoir un réveil plutôt brutal. Il manifestera alors son mécontentement par des pleurs plus ou moins bruyants. Il vous suffira de le border, de le cajoler ou de lui donner quelques coups de tétée.

Les crises de caprices

Comme mentionné plus haut, même les nourrissons sont sensibles. Et d’ailleurs, ils le sont encore plus que quiconque. Aussi, il arrive des moments où votre bébé pleurera sans cesse, même quand vous vérifiez s’il n’a aucun des problèmes précités. Surtout pour les mamans qui travaillent beaucoup et n’ont de temps que pour la tétée, l’enfant voudra plus d’attention. Essayez donc de l’apaiser surtout en lui parlant ou en chantonnant. Ils sont très influencés par la douce voix de maman. Peu à peu, vous verrez qu’il se calmera. Profitez-en pour jouer avec lui, surtout en le faisant rire. Il se sentira rassuré, aimé et protégé.

quandjetaispetit

Bébé

No description. Please update your profile.

~~||~~Comments Are Closed~~||~~

Qui sommes Nous?

     

    « Bonjour nous sommes les Totally Mamans, bienvenu sur notre blog. Amies d’enfance et mère à la maison toutes les 3, nous avons entrepris l’aventure de créer un blog à destination des mamans comme nous pour partager notre quotidien. Une aventure pleine de partage et qui nous permet d’extérioriser nos peurs, craintes et joies. Découvrez sans plus tarder nos aventures à travers nos articles. »

Les derniers potins

Nos thématiques